Plan du chapitre

Ce site a été réalisé par Mme et Mr ESTHER

Introduction

Dans l’espèce humaine, on peut distinguer la reproduction (c’est-à-dire la capacité à avoir des enfants) et la sexualité (liée aux comportements sexuels). La sexualité fait intervenir les organes reproducteurs mais aussi de nombreuses régions cérébrales.

Problématique

Comment le cerveau intervient-il dans les comportements sexuels dans l’espèce humaine ?

Ce site a été réalisé par Mme et Mr ESTHER

I – Les notions d’identité et d’orientation sexuelles

Pb : Comment peut-on définir l’identité sexuelle d’un individu ?

Il faut différencier l’identité sexuelle qui relève de l’espace social et qui permet de définir le genre d’une personne telle qu’elle s’identifie (généralement, homme ou femme) et l’orientation sexuelle qui détermine l’attirance sexuelle d’un individu (hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel) qui relève de l’intimité des personnes.

Ce site a été réalisé par Mme et Mr ESTHER

II – Les structures impliquées dans le système de récompense

II1 – Le système de récompense impliqué dans le plaisir biologique

En plus de la fonction biologique de reproduction, l’activité sexuelle est associée au plaisir. Cette sensation repose sur l’activation du système de récompense dans le cerveau.

Les scientifiques Olds et Milner ont mis en évidence chez le rat, l’existence de zones cérébrales activées lors de certaines situations (dans l’expérience, mimées par les décharges électriques ; en réalité, des repas, des souvenirs ou une activité sexuelle). Il s’agit d’un circuit ou système de récompense, qui active notamment le noyau accumbens (NA), l’aire tégumentaire ventrale (ATV) et l’hypothalamus. Ce circuit fournit une motivation à des fonctions vitales pour la survie de l’individu (nourriture) ou de l’espèce (reproduction). Une activation de ce circuit de la récompense libère notamment de la dopamine et procure du plaisir. Le cerveau est donc le siège de communications chimiques qui déclenche et accompagne le comportement sexuel.

Schéma montrant le système de récompense cérébral mis en jeu lors du plaisir pendant un comportement sexuel

II2 – Les différents aspects du comportement sexuel chez l’Homme

Pb : Quels sont les facteurs impliqués dans le comportement sexuel des Mammifères ?

Pour la plupart des Mammifères, il existe des périodes de reproduction (avec comportement sexuel) une ou plusieurs fois dans l’année du fait des activités hormonales.

Dans l’espèce humaine, il existe des comportements sexuels en période des périodes de reproduction. Sexualité et reproduction sont donc distinguées. L’espèce humaine est aussi fortement soumise au contrôle cérébral de son comportement sexuel. En plus des signaux biologiques, des facteurs affectifs, cognitifs et culturels influencent aussi son comportement sexuel.

Ce site a été réalisé par Mme et Mr ESTHER

Conclusion

La relation entre sexualité et plaisir est donc liée à de nombreux facteurs (affectif, cognitif, comportementale) et a aussi une composante biologique. De nombreuses zones cérébrales interviennent dans le comportement sexuel humain.

Ce site a été réalisé par Mme et Mr ESTHER

à venir